Architecte d'intérieur - Designer d'espace

Le lexique d'architecture et du bâtiment



Acotherm :
Certificat permettant d'attester des performances acoustiques et thermiques pour une menuiserie. Il ne peut être attribué qu'à des fabrications faisant l'objet d'un certificat de qualification.

Acrotère :
Muret constituant un relevé en périphérie des terrasses.

Acte Authentique :
Acte reçu par un officier public (ex: notaire) rédigé selon les formalités requises et ayant une force probante particulière.

Acte sous seing privé :
Acte rédigé et signé par les parties sans intervention d'un officier public.

Adduction d'eau :
Canalisations permettant le branchement au réseau public de distribution d'eau potable

Jean-Luc Pradeilles, architecte d'intérieur sur ales et nimes dans le Gard

Adoucisseur d'eau :
Appareil permettant de rendre l'eau moins calcaire.

Aérothermes :
Appareils de chauffage diffusant de l'air chaud dans la pièce à chauffer.

Agrégats :
Elements minéraux entrant dans la composition des bétons ou des mortiers (sable, gravillons, cailloux)

Air frais :
désigne l'air neuf, en provenance de l'extérieur, destiné à renouveler l'air vicié à l'intérieur du bâtiment.

Aisselier :
Pièce ooblique assurant la rigidité de l'angle formé par la panne faîtière et le poinçon. De manière générale, on appelle aisselier toute pièce destinée à renforcer un assemblage de charpente.

Allège :
Partie du mur située entre le sol et le bas d'une fenêtre.

Anodisation :
Traitement des ouvrages en aluminium par oxydation en vue d'améliorer leur résistance à la corrosion.

Appareillage :
Mode d'organisation des divers éléments entre eux lors de la construction d'un mur en pierre ou en brique .

JLP Home design, agence d'architecture d'intérieure à Alès dans le Gard


Apprêt :
Préparation des fonds (murs ou cloisons) par l'application d'un enduit avnt la pose d'un papier ou la mise en peinture.

Approche systémique :
compréhension que tout phénomène caractérisant ou affectant un système du bâtiment (enveloppe thermique, paramètres de confort, orientation géographique) a une répercussion sur un autre et, inversement, que chaque bâtiment crée un état d'équilibre de ces phénomènes qui lui est propre.

Appui :
Pièce basse du dormant d'une menuiserie venant s'appuyer sur la maçonnerie (pièce d'appui). Partie inférieure de la maçonnerie recevant la fenêtre.

Araser :
Mettre à niveau une surface.

Arbalétrier :
Elément rampant support des pannes, il fait partie de la ferme qui structure la charpente d'une toiture.

Arbre d'un volet roulant :
Axe permettant la rotation du tablier.

Ardoises :
Feuilles de schiste minces et légères employées en couverture. Utilisables pour des toits dont la pente peut varier de 20% à la verticale.

Arêtier :
Ligne en saillie formée à la jonction de deux pans de toiture.

Jean-Luc Pradeilles, architecte d'intérieur

Armatures :
Structures en acier incorporées au béton permettant de donner aux ouvrages en béton armé leur résistance aux efforts de flexion et de traction.

Assainissement :
Réseau de collecte et d'évacuation des eaux vannes, eaux usées et eaux pluviales.

Astragale :
Baguette décorative séparant le mur et le haut de mur afin de créer un esprit de profondeur.

Autoporteur :
Se dit d'une structure assurant sa propre stabilité sans être reliée à d'autres ouvrages .

Auvent :
Ouvrage en saillie en façade (toiture ou dalle) situé généralement au dessus des portes d'entrée.

Bacs métalliques :
Eléments métalliques en acier, bacs autoporteurs utilisés en couverture sur charpentes ou en supports d'étanchéité.

Baie :
Ouverture dans un mur fermée par une fenêtre. La baie est dite libre lorsqu'elle ne reçoit pas de menuiserie .

JLP Homedesign, agence d'atrchitecture d'intérieur et architectrure commerciale

Balcon :
Dalle accessible en saillie sur une façade et protégée par un garde corps.

Balustrade :
Garde corps composé de balustres (éléments tournés en pierre ou en bois), disposé en périphérie de balcons et terrasses.

Bande :
La bande d'un vitrage est la dimension la plus grande. (hauteur ou largeur).

Bandeau :
Séparation horizontale des étages en façade, souvent en plâtre et recouvert de zinc

JLP Homedesign - ales et nîmes

Bardage :
Revêtement de finition des façades monté sur ossature. Il peut être constitué de plaques de métal, de pierre, de bois…

Bardeau :
Eléments de bois ou d'asphalte recouvrant toitures et murs exposés aux intempéries. Pose par tuilage.

Barillet :
Cylindre clef permettant la condamnation d'une fenêtre ou d'une porte.

Bastaing :
Grosse pièce de bois de section rectangulaire utilisée pour la construction des charpente.

Battement :
Montant central d'une fenêtre.

Battue d'habillage :
Partie centrale de la fenêtre venant établir la symétrie visuelle et pouvant supporter la poignée (poignée axée).

Bavette :
Bande métallique disposée devant une menuiserie pour assurer l'étanchéité.

Architecture commerciale et home design

Bâtiment performant :
bâtiment considéré efficace au point de vue énergétique selon les normes les plus sévères. Sert également à désigner un bâtiment procurant uneexcellente qualité de l'air intérieur et dont les systèmes sont durables d'un point de vue technique.

Bâtiment vert :
bâtiment intégrant un souci d'impact négligeable sur l'environnement, durant sa construction et après sa mise en service.

Becquet :
Ouvrage disposé à protéger en tête les relevés d'étanchéité.

Béton :
Matériau de construction composé d'agrégats (sable, gravier, cailloux) et d'un liant (ciment).

Béton Armé :
Béton incorporant une armature en acier lui conférant sa résistance aux efforts de flexion et de traction.

Béton cellulaire :
Béton non armé léger comportant de multiples petites bulles qui lui confèrent de bonnes qualités d'isolation thermique.

Béton précontraint :
Béton armé dont les armatures sont mises en tension avant coulage. Le béton est mis en compression par les tiges d'acier.

Blocage :
Remplissage constitué de pierres, de briques, ou de moellons, en vrac.

Boisseau :
Eléments préfabriqués permettant le montage, par emboîtement, de conduits de cheminée ou de ventilation.

Bow - window :
Ouvrage vitré en avancée sur une façade.

Briques :
Eléments de construction préfabriqués à base d'argiles. Elles peuvent être pleines ou creuses.

C.B :
Coupe Brute.

Cache-joues (d'un volet roulant) :
Dispositif permettant de masquer les côtés du caisson de volet roulant.

Cache-paumelles :
Dispositif permettant de cacher les organes de rotations du vantail sur le dormant (paumelles/fiches).

Cadastre :
Les documents cadastraux sont des documents administratifs permettant d'identifier les propriétés de chaque commune. Ils peuvent être consultés en mairie. (plans parcellaires)

Calepinage :
Calcul et traçage de l'implantation d'une moquette ou d'un carrelage afin de perdre le moins de chutes. Terme utilisé aussi pour désigner le calcul des dimensions exactes d'un bâtiment afin de chiffer la quantité de matériaux nécessaires à sa construction.

Calicot :
Bande de toile de verre tissée servant à masquer les fissures les plus importantes, on viendra ensuite enduire ces bandes afin de les noyer dans les murs.

Calorifuge :
Isolant thermique résistant aux hautes températures.

Calotte :
Plafond du dernier étage d'un escalier.

Carreau de plâtre :
Elément industriel rectangulaire constitué de plâtre utilisé pour la construction de cloisons.

Carrelage :
Composition d'éléments géométriques jointifs formant revêtement de sol. (terre cuite, pierre, grès…)

Cavité murale :
espace laissé libre derrière le parement extérieur d'un bâtiment.

Rénovation du bâitment - ales

CEKAL :
Ce label garantit la qualité de fabrication des vitrages et leur capacité isolante.

Certificat d'urbanisme :
Document administratif devant être demandé avant toute mutation de terrain au maire de la commune concernée . Il indique notamment si le terrain peut être affecté à la construction, les limitations éventuelles au droit de propriété, et l'état de desserte des lieux par les réseaux publics. Ce document est valable 18 mois maximum.

Chaînage :
Ceinture en métal ou en béton reliant les murs porteurs et évitant leur écartement.

Chape :
Couche mince de ciment recouvrant la surface d'une dalle ou d'un plancher. La chape est dite flotante lorsqu'elle est désolidarisée de la dalle ou du plancher par un feutre, un isolant ou tout autre matériau continu.

Agence d'architectrue d'intérieur à Ales

Charge :
réfère à l'effort maximal qu'un élément de structure ou un système sera appelé à fournir au cours de sa vie utile. Ex. une structure doit être en mesure de résister au vent le plus intense susceptible de survenir au cours d'une période de 50 ou 100 ans, d'après les statistiques météorologiques. Pour un système de chauffage, on peut prévoir l'éventualité de la température la plus faible sur une période de 10 ou 15 ans.

Charpente :
Ensemble d'éléments assemblés entre eux et servant d'ossature à la couverture d'un bâtiment.

Chatière :
Petite ouverture insérée dans la couverture et permettant l'aération des combles ;

Chauffage :
Système mis en place permettant le chauffage des pièces d'un bâtiment. Chauffage par radiateurs ou convecteurs (circuits d'eau chaude), chauffage basse température (chauffage par le sol), chauffage à accumulation, chauffage électrique… Chauffe - eau

Chaume :
Matériau utilisé en couverture. Il est à base végétale (paille de seigle, roseaux…). Matériau lourd et isolant.

Châssis :
Elément fixe ou ouvrant à un vantail, recevant un vitrage ou un remplissage.

Cheminée :
Elément intégré à la construction comprenant un foyer et un conduit permettant l'évacuation extérieure des fumées.

Chevrons :
Pièces de bois posées sur les pannes et sur lesquelles sont fixées les lattes soutenant la couverture d'une toiture.

Jean-Luc Pradeilles, architecte d'intérieur, montpellier

Chéneau :
Conduit situé en partie basse des toitures et destiné à recueillir et canaliser les eaux de pluie .

Chien assis :
Fenêtre en saillie située dans la toiture.

Cimaise :
Partie bois décorative séparant le mur de son soubassement à mi-hauteur.

Cintre :
Mise en forme concave d'une menuiserie permettant d'épouser un arc architectural.

Clair de jour / clair de vue :
Surface de vitrage permettant la vue.

Claustra :
Ouvrage ajouré en bois ou en maçonnerie fermant une loggia ou constituant un élément séparatif dans une pièce.

Jean-Luc pradeilles, architecte d'intérieur à Nîmes

Climatisation multi-zone :
délimitation d'espaces nécessitant des apports différents d'air froid (climatisation) ou de chaleur (chauffage) en fonction de leur emplacement relatif dans le bâtiment (ex. leur plus ou moins grande proximité des fenêtres).

Cloison :
Désigne les parois non porteuses permettant d'organiser les espaces. Les cloisons peuvent être en briques, parpaings, carreaux de plâtre,…

Coefficient :
facteur permettant de pondérer un calcul en fonction de certaines circonstances ou caractéristiques. Ex. un coefficient peut exprimer la perte éventuelle de résistance, occasionnée par la rouille, d'une poutre d'acier.

Coefficient d'occupation des sols (COS) :
Coefficient déterminant pour chacune des parcelles comprises dans les zones définies par le plan d'occupation des sols (POS) d'une commune, la densité de construction admise selon les règles d'urbanisme. Rapport exprimant le nombre de mètres carrés maximum de plancher hors oeuvre pouvant être construits par mètre carré au sol.

Coefficient K :
Appelé conductance, il s'exprime en W / m 2 / °C (watt / mètre carré / degré celsius), et permet de qualifier les qualités d'isolation thermique d'un matériau ou d'un ensemble de matériaux.

Combles :
Partie de la maison située sous la toiture. Les combles peuvent être perdus ou aménagés.

Condition suspensive :
Condition dépendant d'un événement futur et incertain qui suspend la validité d'une convention

JLP HOMEDESIGN ALES

Contre-fiche :
Pièce inclinée reliant l'arbalétrier au poinçon.

Contremarches :
Faces verticales des marches d'un escalier.

Contreplaqué :
Panneau de bois formé par la superposition de plusieurs couches de bois liées par des résines.

Contreventement :
Dispositif mettant en liaison les structures pour assurer leur stabilité.

JLP HOMEDEISIGN GARD

Convection :
échange de chaleur effectué par le mouvement d'un fluide (habituellement un gaz). Les échanges de chaleur peuvent également se faire par conduction (dans les solides) et par rayonnement (infrarouge).

Convection :
échange de chaleur effectué par le mouvement d'un fluide (habituellement un gaz). Les échanges de chaleur peuvent également se faire par conduction (dans les solides) et par rayonnement (infrarouge).

Corbeau :
Elément en saillie, formant console et permettant de supporter des poutres, balcons, corniches…

Corniche :
Moulures filantes créant des reliefs situées en couronnement de façade.

Corps de métier : Les corps de métiers furent organisés en Europe au Moyen Âge (régime des métiers) avec notamment les corporations en France pour les artisans et en Italie les Arti des corporations riches de la Toscane, réparties en Arts majeurs et Arts mineurs.

Corruguée :
une tôle corruguée est une tôle pliée plus ou moins à angle droit, à intervalles réguliers de 5 à 10 centimètres, de manière à lui donner plus de corps.

Coulisse :
Pièce verticale permettant le guidage du tablier volet roulant.

Cour anglaise :
Cour située au dessous du niveau du terrain et qui permet d'assurer la ventilation ou le jour de pièces situées au sous-sol.

Couverture :
Ensemble permettant la mise hors d'eau d'une construction (tuiles, bacs acier, zinc, ardoises...)

Crémone :
Quincaillerie interne permettant la fermeture monopoint ou multipoints d'un vantail. Peut être externe dans un but de décoration ("crémone à l'ancienne).


CSTB/CSTBA :
Ce label est délivré par le CSTB pour la menuiserie PVC ou par le CSTBA pour la menuiserie bois. Ce contrôle constate la conformité de la fabrication à la définition du règlement technique (CSTBA) ou de l'avis technique (CSTB). Il attribue également un niveau de performance de perméabilité à l'air, d'étanchéité à l'eau, de résistance au vent pour chaque type de menuiserie et certifie que celui ci est régulièrement atteint.

Cuisine américaine :
Cuisine ouverte sur le séjour.

Cuvelage :
Traitement des parois en béton permettant de leur assurer une étanchéité. Utilisé pour la construction de sous-sols en milieu humide.

D.D.E :
Direction Départementale de l'Equipement. Cet organisme est chargé de vérifier la bonne utilisation des règles d'urbanisme. Des consultations sont ouvertes au public.

D.T.U. :
Directives Techniques Unifiées. Documents rassemblant la réglementation applicable aux techniques utilisées, notamment dans le domaine de la construction. Toutes les entreprises sont tenues au respect de ces réglementations lors de la mise en oeuvre de leurs prestations.

Jean-Luc Pradeilles, architecture gard..

Dalle :
Surface horizontale en béton reposant sur la structure d'une construction. La dalle flottante est une dalle désolidarisée de son support (plancher). Les dalles sur plots sont des dallettes de petites dimensions posées sur plots et permettant d'assurer la protection de l'étanchéité des terrasses accessibles.

Dalle épaisse façonnée :
Découpage du verre suivant les formes désirées et réalisation du profils de champs souhaités (doucine, bec de corbin, demi rond, quart de rond, etc...). L'ensemble de cette réalisation est commandée par un centre d'usinage assisté par ordinateur. La rigueur et la finesse du travail effectué pourront concrétiser vos projets et ce, sans limite d'imagination.

Dauphin :
Partie basse des descentes d'eau pluviale généralement en fonte.

Devis descriptif :
Document donnant les caractéristiques détaillées d'un ouvrage à construire (mode d'exécution des travaux, matériaux utilisés, description technique des équipements...)

Débattement :
Rayon d'ouverture d'une porte ou d'une fenêtre.

Déclaration d'achèvement des travaux :
Déclaration signée du constructeur qui doit être adressée à la mairie dans un délai de 30 jours à partir de l'achèvement des travaux.

Désordre :
concernant l'enveloppe du bâtiment, ce terme désigne les dégradations dont souffre une composante, en raison d'une mauvaise conception ou d'une mise en oeuvre déficiente.

Dévoiement :
Changement de direction d'un conduit.

Disjoncteur :
Interrupteur de sécurité qui coupe le circuit électrique en cas de surtension.

Domotique :
Installations permettant la commande automatique ou à distance de certains équipements (chauffage, alarme...)

Dormant :
Partie fixe des d'une menuiserie recevant les éléments ouvrants.

Réseau Artisans - courtage en travaux sur Alès, pour tous vos tarifs et devis travaux sur le Gard. Un réseau d'entreprises du bâtiment sur la région d'Alès, pour la réalisation de vos devis travaux. Un seul interlocuteur pour la réalisation de vos travaux dans le neuf ou la rénovation immobilière.

Doublage :
Revêtement rapporté contre une paroi et permettant d'assurer une meilleure isolation thermique ou acoustique.

Drain :
Conduit souterrain permettant de capter et d'évacuer les eaux souterraines.

Eaux usées - Eaux vanne :
Les eaux usées sont les eaux évacuées des cuisines et salles de bains. Les eaux vannes sont les eaux évacuées des WC.

Echantignolle (ou chantignolle) :
Cale prismatique en bois clouée sur l'arbalétrier et dont le rôle est de soutenir les pannes intermédiaires


Echappée :
Hauteur libre au dessus des marches d'un escalier.

Echiffre :
Mur servant d'appui aux marches d'un escalier.

Effet de cheminée :
création de pressions positives et négatives (vacuum) s'exerçant sur l'enveloppe d'un bâtiment et générées par la différence de température entre l'intérieur d'un bâtiment et l'extérieur.

Efficacité énergétique :
caractéristique de matériaux ou d'appareils dont le rendement est élevé et dont l'usage permet d'abaisser la consommation d'énergie. Par extension, ce terme sert à caractériser un bâtiment ou un projet dont la bonne coordination entre les différentes composantes permet une faible consommation d'énergie sans affecter négativement le confort des occupants.

Effort :
réaction d'un matériau qui montre une résistance lorsqu'on applique une force sur lui. Synonyme de stress.

Emmarchement :
Largeur d'un escalier.

JLP Homedesign, archtitecture d'intérieur gard

Encorbellement :
Elément constructif en saillie par rapport au plan de la façade.

Entrait :
Pièce de bois de charpente horizontal, permettant de maintenir l'écartement des arbalétriers.

Enveloppe thermique :
paroi horizontale, verticale ou inclinée, enfouie ou à l'air libre, séparant l'environnement intérieur et extérieur, et à travers laquelle migrent chaleur et vapeur d'eau.

Escaliers :
Les escaliers peuvent avoir différentes configurations. Escalier droit, escalier balancé (marches tournantes), escalier hélicoïdal (marches rayonnant autour d'un axe central), escalier à la française (alternance de volées droites et de paliers), escalier à quartier tournant...

Espagnolette :
Serrure à poignée tournante servant à fermer et à ouvrir des volets.

Etanchéité :
Complexes bitumineux permettant la mise hors d'eau des terrasses.

Extrusion :
procédé permettant d'obtenir un profilé à partir d'une substance à l'état liquide ou semi-liquide que l'on force dans une ouverture. À sa sortie, la substance doit être assez solide pour conserver la forme de l'ouverture. Les profilés d'aluminium ou de PCV sont obtenus par ce procédé. Par analogie, la pâte à dent qui sort d'un tube de dentifrice est une extrusion.

Ébrasement :
Epaisseur d'un mur au droit d'une fenêtre ou d'une porte.

Élévation :
façade d'un bâtiment.

Faîtage :
Arête horizontale formée par la jonction de deux pans de toiture dans leur partie haute.

Faux plafond :
Plafond légèr suspendu ou posé sur ossature en sous face du plancher ou de la dalle structurante.

Fenêtre :
Menuiserie vitrée de différents types.

Fenêtre à guillotine :
panneaux coulissant suivant des rails verticaux situés de part et d'autre du châssis.

Fenêtre à l'anglaise :
le vantail ouvre vers l'extérieur selon un axe vertical latéral

Fenêtre à la française :
le vantail ouvre vers l'intérieur suivant un axe vertical latéral.

Fenêtre à soufflet :
le vantail bascule vers l'intérieur autour d'un axe horizontal en partie basse

Fenêtre basculante :
le vantail bascule autour d'un axe central horizontal.

Fenêtre coulissante :
panneaux coulissant suivant des rails horizontaux haut et bas.

Fenêtre pivotante :
le vantail pivote autour d'un axe central vertical.

Ferme :
Assemblage en bois ou en métal, généralement triangulé, formant la structure principale d'une charpente.

Feuillure :
Rainure permettant de loger une pièce, un vitrage.

Flocage :
Projection de fibres mélangées à un liant en vue d'assurer l'isolation thermique d'une surface

Fondations :
Assises des structures d'une construction. Les fondations sont conçues en fonction de la nature des sols. Fondations superficielles sur de bons sols (roche, matériau compact et sec...) et pieux sur les sols de mauvaise qualité (remblais, sols poreux...).

Fourreau :
Gaine permettant de protéger les câbles et canalisations dans les traversées de maçonnerie ou dans le sol.

Fourrure (ou tapées) :
Pièce rapportée à l'extérieur du bâti permettant d'augmenter l'épaisseur de la fenêtre jusqu'au droit du complexe isolant.

Frottis :
Dégrossissage à l'enduit maigre afin de récupérer une bonne planimétrie des supports.

Fruit :
Ecart d'aplomb d'une paroi par rapport à la verticale.

Gaine :
Chute verticale encloisonnée dans laquelle sont groupées diverses canalisations, évacuations, conduites de ventilation...

Garde-corps (barreaudages) :
Barreaux de bois ou métalliques soutenant la main courante et prenant appui sur le limon.

Gâche :
Pièce de métal présentant une mortaise dans laquelle s'engage le pêne d'une serrure ou le galet de condamnation.

Gélif :
Un matériau est dit gélif lorsqu'il est sensible au gel. Matériau poreux qui se fissure ou éclate sous l'effet du gel.

Giron :
Largeur des marches d'escaliers.

Glace polie :
Verre transparent non transformé.

Glycérophtalique :
Liant glycérophtalique composé de glycérine et d'acide phtalique. C'est une variété d'alkyde gras entrant dans la composition de peintures classiques (non écologiques). Les peintures glycérophtaliques émettent beaucoup de COV (Composés Organiques Volatiles).

Gond :
Elément métallique d'une paumelle supportant une porte ou un vantail.

Gouttière :
Profilés métalliques disposé en partie basse des toitures et destinés à receuillir les eaux pluviales et à les canaliser vers les évacuations.

Gravois :
Résidus résultant d'une démolition.

Gros-oeuvre :
Eléments structurants d'une construction. ( fondations, murs, dalles, toitures... )

Hors d'air / Hors d'eau :
Se dit d'une construction dont la couverture les portes et les fenêtres sont posées.

Hors gel :
A l'abri du gel

Hors oeuvre :
Se dit d'une surface dont calculée à partir de l'extérieur des murs.

Hourdis :
Eléments préfabriqués de remplissage disposés entre les solives ou les poutrelles d'un plancher.

Huisserie :
Bâti métallique ou en bois, fixé dans la maçonnerie ou les cloisons et servant d'encadrement à une porte.

Hydrofuge :
Se dit d'un matériau imperméable à l'eau.

Ignifuge :
Se dit d'un matériau traité pour offrrir une meilleure résistance au feu.

Imposte :
Menuiserie fixe ou ouvrante située au dessus d'une porte ou d'une fenêtre.

Impôts locaux :
Concernent la taxe locale d'équipement (TLE), la taxe d'habitation, la taxe foncière, y compris la taxe d'enlèvement des ordures ménagères.

Impression :
Première couche de peinture diluée permettant la préparation des ouvrages à traiter.

Indexation :
Application au marché de travaux (matériaux et main d'oeuvre) d'indices de variation des prix.

Indice BT 01 :
Indice national du bâtiment. C'est la référence officielle de révision des prix de construction.

Infrastructure :
Parties inférieures des structures, généralement enterrées.

Insert :
Appareil placé dans la cheminée et permettant de récupérer la chaleur.

Isolation :
Matériaux mis en oeuvre en vue de gérer les transmissions thermiques ou acoutiques au travers des parois.

Isolation phonique :
L'indice "alpha" mesure l'isolation phonique. Plus il est levé plus l'isolation est bonne.

Isolation thermique :
Le coefficient K mesure le pouvoir isolant d'une paroi.Les matériaux de base pemettant d'assurer une bonne isolation thermique sont la laine de verre ou de roche, le polystyrène, le béton cellulaire...

J.P.A :
Joint Poli Autour. Verre dont le périmètre est poli pour une finition parfaite.

Jalousies :
Système permettant l'occultation des ouvertures constitué par un assemblage de lamelles reliées entre elles.

Jet d'eau :
Pièce rapportée ou intégrée sur la traverse basse d'un vantail permettant d'évacuer vers l'extérieur les eaux ruisselantes sur le vitrage.

Joint :
Espace situé entre deux éléments. Le joint de dilatation permet de compenser les variations dimentionnelles des matériaux dûes à des écarts de température.

Joue :
Face latérale d'un ouvrage.

Jour de souffrance :
Ouverture donnant sur une propriété voisine et qui doit rester fermée fixe pour des raisons légales.

Laitance :
Matière blanche poudreuse apparaissant à la surface des ouvrages en béton.

Lambourde :
Pièce de bois entrant dans la structuration du plancher et sur laquelle est posé le plancher.

Lambris :
Assemblage de panneaux de bois permettant une finition décoratives des surfaces.

Lanterneau :
Surélévation en couverture permettant d'assurer l'éclairage ou la ventilation de surfaces situées dans les combles.

Lasure :
Peinture ou vernis permettant la coloration et la protection du bois tout en laissant apparent son veinage.

Latte :
Pièce de bois support des éléments de couverture.

Limon :
Pièce en bois en béton ou en métal supportant les marches d'un escalier.

Linteau :
Poutre horizontale située au dessus d'une ouverture.

Listel :
Carrelage linéaire utilisé en frise décorative.

Loggia :
Balcon couvert et fermé latéralement, ne faisant pas saillie par rapport au plan de la façade.

Lucarne :
Ouvrage situé en saille de la toiture et intégrant un châssis.

Main courante :
Partie haute d'un garde corps, ou barre d'appui longeant une paroi.

Maître d'oeuvre :
Personne physique ou morale chargée par le maître d'ouvrage de la conception d'un projet immobilier, de l'assistance pour le choix des entreprises, et de la vérification de la conformité des constructions par rapport au projet élaboré et aux engagements contractuels. La fonction de maître d'oeuvre est notamment exercée par les architectes.

Maître d'ouvrage :
A l'origine de tout bâtiment, il y a un projet, une intention. Avant qu'il n'existe, quelqu'un a d'abord pris conscience d'un besoin, a décidé de la construction et s'est assuré des moyens pour faire aboutir le projet (disposer du terrain, des autorisations, du financement des travaux). Ce premier acteur est nommé de façon générale le " maître d'ouvrage ". Le client, c'est lui. C'est par exemple le maire d'une ville qui décide de construire une bibliothèque, ou un simple particulier qui fait construire sa maison. Ce peut être aussi un maître d'ouvrage professionnel comme par exemple un organisme d'HLM.

Mansardé :
Se dit d'un espace aménagé dans des "combles à la Mansard". Le comble est formé par deux pans brisés. Le partie basse ayant un angle proche de la verticale.

Maquette d'essai :
modèle réduit exécuté par un concepteur pour tester différentes hypothèses.

Jean-Luc PRADEILLES architecte

Marché :
Accord portant sur des travaux à exécuter. Il comprend un descriptif des prestations dues, les prix, les délais d'exécution, ainsi que les obligations et engagements des parties.

Marquise :
Auvent situé au dessus d'une porte d'entrée, souvent vitré.

Meneau :
Montant dormant séparant plusieurs châssis.

Mezzanine :
Plancher complémentaire aménagé dans une pièce offrant une grande hauteur sous plafond.

Mélangeur :
Appareil composé de deux robinets (eau froide et eau chaude) alimentant un même bec. Réglage manuel de chaque robinet.

Jean-Luc Pradeilles, décorateur

Mitigeur :
Robinet composé d'une manette et d'un bec. Réglage de la température et du débit par la manette.

Modélisation :
représentation visuelle, à l'aide d'un logiciel, de phénomènes invisibles à partir d'algorithmes et de modèles mathématiques.

Modénatures :
Moulures recouvrant les façades afin de donner du cachet à l'immeuble, elles sont généralement posées autour des fenêtres et châssis.

Moellon :
Eléments de pierre de forme irrégulière utilisé en maçonnerie.

Mouvements différentiels :
mouvements des composantes de la structure pouvant occasionner des ruptures et autres désordres.

Multicouche :
Se dit d'une étanchéité de terrasse constituée par un complexe de bandes étanches collées entre elles.

mots clefs : architecte d'intérieur, décorateur, rénovation, logement, maison, commerce, professionnel, ales, nimes, uzes, gard

Mur aveugle :
mur sans ouvertures.

Mur bahut :
mur de faible hauteur formant soubassement.

Mur banché :
mur en béton armé

Mur d'échiffre :
mur sur lequel reposent les marches d'un escalier.

Mur de refend :
mur porteur situé à l'intérieur de la construction et reliant les façades ou les pignons entre eux.

Mur de soutènement :
mur permettant de résister à des poussées latérales (poussées des terres en sous sol...)

Mur mitoyen :
mur situé sur la limite séparative entre deux propriétés.

Mur pignon :
mur latéral d'une construction, perpendiculaire aux façades principales.

Mur porteur :
mur structurant assurant la descente des charges d'une construction.

Nef :
partie centrale d'une église chrétienne à plan basilical, comprise entre le choeur et l'entrée.

NF (Normes Françaises) :
Le certificat de qualification NF certifie l'aptitude à la fonction d'un composant et permet de garantir à l'utilisateur la conformité aux normes françaises.

Noquet :
Bande de zinc posée en couverture à la jonction de deux pans (angles rentrants ou saillants)

Noue :
Angle rentrant formé par l'intersection de deux pans de toiture.

Nu :
Surface de référence à partir de laquelle sont mesurés les retraits et les saillies des éléments situés à proximité.

Oculus :
Ouverture vitrée située dans une porte.

Oeil de boeuf :
Châssis circulaire basculant autour d'un axe central horizontal.

Oeil de boeuf :
Lucarne inscrivant un châssis circulaire ou ovale.

Opus incertum :
Assemblage d'éléments de pierre, carrelages, moellons... de formes irrégulières.

Ouvrant :
Elément mobile de la menuiserie (voir vantail).

P.V.C. :
Matériau de synthèse utilisé couramment pour la fabrication des menuiseries extérieures.

Paillasse :
Surface en bois, béton, carreaux de plâtre...servant de plan de travail ou de support d'encastrement (éviers, vasques, baignoires ...). Elle peut être revêtue d'un matériau de finition (faïence, carrelages...).

Panne :
Pièce de charpente horizontale. Elle repose les fermes et supporte les chevrons.

Parclose :
Profil rapporté, permettant de maintenir la vitre dans la feuillure d'une menuiserie.

Pare - vapeur :
Feuille étanche destinée à barrer le passage de la vapeur d'eau.

Parement :
Matériau de surface assurant la finition d'une paroi (plaquettes de brique, pierre...)

Parpaings :
Blocs parallèlepipédiques en béton, existent en plusieurs épaisseurs, utilisés pour la costruction des murs porteurs ou de cloisons de distribution.

Parquet :
Revêtement de sol constitué par l'assemblage de lames de bois. Les essences de bois ainsi que les appareillages sont variés. (Appareillages les plus courants

Patio :
Cour inteirieure, encadrée par du bâti.

Paumelle :
Organe de rotation constitué de 2 pièces métalliques mobiles entre elles et assurant la liaison entre l'ouvrant et le dormant de la menuiserie.

Paumelle invisible :
Organe de rotation dissimulé dans l'épaisseur des profils améliorant l'esthétique et les performances des fenêtres et portes fenêtres.

Pavés de verre :
Briques de verre translucides dont l'assemblage assure un passage de lumière sans permettre une vue directe (jour de souffrace).

Pergola :
Structure composée de poteaux et de petites poutrelles à claire - voie généralement destinée à recevoir des plantes grimpantes.

Permis de construire :
Autorisation obligatoire pour construire, effectuer une extension ou une rénovation. La demande de permis de contruire est déposée à la mairie du lieu de la construction. Elle est constituée du projet architctural et des pièces administratives nécessaires. Le délai d'instruction est généralement de 2 mois. Le délai peut être plus long selon les services consultés, dans ce cas le délai est précisé par l'administration.

Petits-bois :
Pièce de faible section verticale ou horizontale divisant la surface du vitrage.

Phréatique :
La nappe phréatique est la nappe d'eau souterraine dont il est nécessaire de connaître l'existence et le niveau haut lors de la conception de constructions en sous-sol.

Pieuvre :
Ensemble de fils électriques partant du centre d'une dalle et qui rayonnent vers les interrupteurs.... Ce dispositif est noyé dans le béton de la dalle.

Réseau Artisans - courtage en travaux sur Alès, pour tous vos tarifs et devis travaux sur le Gard. Un réseau d'entreprises du bâtiment sur la région d'Alès, pour la réalisation de vos devis travaux. Un seul interlocuteur pour la réalisation de vos travaux dans le neuf ou la rénovation immobilière.

Plan d'occupation des sols (P.O.S) :
Document fixant les règles générales et les servitudes d'utilisation des sols d'une commune. Pour chaque zone définie le P.O.S. fixe le Coefficient d'occupation des sols (C.O.S.) qui détermine la densité des constructions autorisée.

Plan de masse :
Plan présentant les limites du terrain et son orientation, l'implantation de la construction par rapport aux limites du terrain, le tracé des voies de dessertes et les raccordements. Le plan masse fait figurer le plan des toitures de la construction.

Plan de situation :
Plan permettant de situer le terrain concerné par rapport à la commune dans lequel il s'inscrit.

Plaxage :
Technique qui consiste à coller à chaud un film décor en PVC d'une épaisseur de 20µ sur un profilé PVC.

Poinçon :
Pièce centrale et verticale d'une ferme. Elle relie les arbalétriers à l'entrait.

Pont thermique :
Rupture de continuité dans l'isolation thermique d'un ouvrage. Ce pont thermique peut entraîner de la condensation.

Portée :
distance séparant deux appuis soutenant une structure ou un élément de celle-ci. À ne pas confondre avec la longueur de l'élément (ex. une poutre de 5 m reposant sur deux colonnes à 3 m de distance l'une de l'autre a une portée de 3 m).

Profilé :
Pièce de PVC, de bois ou d'aluminium, servant de base à la fabrication des menuiseries.

Profilé-Multichambres :
Profilé PVC ou aluminium comportant plusieurs chambres d'isolation.

Puisard :
Puits destiné à la récupération des eaux de pluie.

Pureau :
Partie non recouverte d'un élément de couverture (tuile, ardoise...)

Réseau Artisans - courtage en travaux sur Alès, pour tous vos tarifs et devis travaux sur le Gard. Un réseau d'entreprises du bâtiment sur la région d'Alès, pour la réalisation de vos devis travaux. Un seul interlocuteur pour la réalisation de vos travaux dans le neuf ou la rénovation immobilière.

Quart de rond :
Moulure dont la section forme un quart de cercle.

Queues de vaches :
Ce sont les parties de bois de la charpente qui dépassent du droit de la façade, appelées plus couramment dessous de toit.

Radier :
Type de fondation utilisé sur les sols instables. Il est constitué d'une dalle en béton armé, réalisée sous toute la surface d'un bâtiment. Le radier permet une répartition homogène des charges sur le terrain.

Ragréage :
Enduit étalé sur une surface brute pour l'homogénéiser avant la mise en place d'un revêtement de finition.

Ravalement :
Se dit de la préparation des fonds d'une façade neuve, et du nettoyage d'une façade ancienne.

Restriction :
phénomène occasionné par la réduction d'un flux d'air et accompagné d'une pression positive en amont et d'une pression négative en aval. Se produit dans un conduit de ventilation dont la trajectoire est déviée ou lorsque le conduit se rétrécit.

Réception des travaux :
C'est l'acte par lequel le maître d'ouvrage déclare recevoir les travaux (avec ou sans réserves) en présence du constructeur. Elle fait l'objet d'un procès verbal de réception, et constitue le point de départ des différents délais de garantie.

Réfractaire :
Résistant aux hautes températures.

Régalage :
Mouvements de terre permettant d'homogénéiser les surfaces et de compenser les dénivellations d'un terrain.

Régime transitoire :
analyse d'un phénomène alors qu'il est en train de se produire et non lorsque le système est de nouveau en équilibre. Ce type d'analyse s'appuie sur le principe que les phénomènes affectant un bâtiment ne sont jamais en équilibre stable ou en "régime permanent".

Régulateur de vapeur :
(voir aussi Frein-vapeur) : Film ou panneau respirant permettant le passage d'une certaine quantité de vapeur d'eau. Il existe différents régulateur de vapeur avec des respirabilités variées. Le choix d'un régulateur de vapeur se fait en fonction de l'isolant de l'isolant avec lequel il est utilisé (plus ce dernier peut absorber d'humidité sans perdre ses propriétés d'isolation, plus le régulateur de vapeur peut être ouvert).

Résistance des matériaux :
mesure de la capacité des matériaux à contrer des efforts de compression, de tension pure, de flexion, de cisaillement (ex. déchirer une feuille de papier découle de l'application d'une force en cisaillement à laquelle la cohésion des particules n'a pu résister), etc.

Robinet :
Ils sont de plusieurs types. Le mélangeur (Appareil composé de deux robinets (eau froide et eau chaude) alimentant un même bec. Réglage manuel de chaque robinet), le mitigeur (Appareil composé d'une manette et d'un bec. Réglage de la température et du débit par la manette) et le robinet thermostatique (La température souhaitée est prédéfinie et contrôlée automatiquement par un thermostat incorporé. Seul le débit est réglé manuellement).

Rosace (ou rose) :
dans les cathédrales, grande baie circulaire garnie de vitraux.

Sandwich :
Se dit d'un panneau formé par la juxtaposition de plusieurs couches de matériaux différents. Se sont souvent des panneaux à âme isolante.

Second oeuvre :
Travaux tous corps d'état hors structures porteuses (gros oeuvre).

Semelle filante :
En partie basse des fondations, elles sont situées sous les murs porteurs et les poteaux.

Seuil :
Traverse basse du dormant d'une porte fenêtre ou d'une porte d'entrée.

Soffitte :
Coffrage permettant de dissimuler des canalisations apparentes.

Solives :
Pièces de bois structurant les planchers et reposant sur les structures (poutres ou murs porteurs)

Soubassement :
Assise d'une construction. En menuiserie, il s'agit de la partie basse d'une fenêtre munie d'un vitrage ou d'un remplissage.

Souche : La souche d'une cheminée est le conduit maçonné émergeant de la couverture.

Sous Oeuvre :
Travaux se rapportant aux fondations.

Soutènement :
Voir mur.

Staff :
Plâtre armé de fibres utilisé pour les moulages et les faux plafonds.

Statique :
branche de la physique décrivant l'équilibre des structures.

Stuc :
Mélange à base de plâtre imitant le marbre.

Stylobates :
Plinthes épousant la forme des marches et contremarches.

Substrat :
matériau qui en soutient ou supporte un autre - même si ce n'est pas nécessairement sa fonction première. Ex. le gypse est le substrat de la peinture qu'on y applique; la brique et l'aluminium du dormant d'une fenêtre sont le substrat du joint de calfeutrage qui prévient l'eau d'entrer dans le mur, etc.

Superstructure :
Structures situées en surface au dessus du niveau du sol.(en opposition à l'infrastructure)

Surface habitable :
Surface de plancher calculée après déduction de l'emprise des murs, des cloisons, des caves, des sous sols, des balcons et locaux dont la hauteur est inférieure à 1,80m.

Surface hors oeuvre brute (SHOB) :
Ensemble de toutes les surfaces construites à tous les niveaux y compris emprise des murs et cloisons, combles, sous sols, balcons...

Surface hors oeuvre nette (SHON) :
Ensemble des surfaces construites y compris emprise des murs et cloison et déduction faite des surfaces extérieures et des surfaces non aménageables.

Systèmes du bâtiment :
Comprend les composantes fondamentales du bâtiment, comme l'enveloppe thermique, les systèmes de chauffage, de ventilation et de climatisation (CVC), l'éclairage (naturel ou électrique), voire les occupants et leurs activités.

Systèmes électromécaniques :
Comprend les systèmes de chauffage, ventilation et climatisation (CVC) et l'éclairage électrique (incluant les systèmes de contrôle).

Tablier :
Rideau métallique placé devant le foyer de la cheminée.

Tablier (d'un volet roulant) :
Ensemble des lames constituant le volet.

Taloché :
Surfaçage d'un enduit avec une planche en bois.

Thermostatique :
La température souhaitée est prédéfinie et contrôlée automatiquement par un thermostat incorporé. Seul le débit est réglé manuellement.

Toiture multicouche :
membrane traditionnelle composée de 3 à 5 plis de feutres saturés d'asphalte.

Tomette :
Carreaux en terre cuite utilisés en revêtement de sol.

Transept :
Dans une église de plan cruciforme, désigne l'intersection des deux nefs.

Trappe de visite :
Ouverture munie d'un panneau amovible permettant la visite et la réparation des canalisations (elle sont placées sur les gaines, ou le tablier des baignoires, elles peuvent permettre l'accès au vide sanitaire...)

Travée :
Espace situé entre 2 éléments de structure (fermes, poteaux, poutres, murs...).

Trémie :
Ouverture créée dans un plancher.

Trumeau :
Partie pleine entre deux ouvertures.

Tuiles :
Eléments de couverture en terre cuite. Ils existent en plusieurs dimensions et sont de forme variable (Tuiles mécaniques, tuiles plates, tuiles canal...)

Unité scellée :
Produit manufacturé composé de deux ou trois couches de verre séparées, en alternance, par des espaces d'air et dont la fonction consiste à ralentir le flux de chaleur entre les parois. Des pellicules minces peuvent être tendues entre les couches de verre pour ainsi limiter le poids de l'ensemble qui est scellé à son pourtour.

Vantail :
Partie ouvrante d'une fenêtre ou d'une porte.

Velux :
Châssis de toit inscrit dans la continuité du rampant d'une toiture.

Ventilation mécanique contrôlée (V.M.C.) :
Système d'aération assuré par un aspirateur électrique permettant généralement la ventilation de locaux humides ou aveugles.

Ventilo convecteur :
Appareil de chauffage. Le réchauffement se fait par l'action d'un ventilateur envoyant de l'air à travers un corps de chauffe.

Verre bombé recuit :
Verre plat porté à température de ramollissement épousant le cintrage défini par le moule. Là aussi, un décor uni émail y est associable.

Verre buriné / éclaté :
Action mécanique manuelle permettant de sculpter le verre.

Verre dépoli au sable :
(action mécanique) : sablage uni ou sélectif, ce dernier est réalisable grâce à la protection des surfaces désignées par le motif, avec libre choix de la suface à sabler et du relief à lui apporter. Une coloration par une encre spécifique peut y être ajoutée et ce, sans risque d'altération quelconque car l'achèvement du volume passera par une cuisson à basse température qui aura pour but la fixation de la teinte.

Verre dépoli à l'acide :
(action chimique) : le volume est plongé dans un bain de composition spécifique qui lui donnera, après un certain temps d'immersion, un aspect satiné maté.

Verre fusing :
Assemblage par fusion de verres compatibles et de différentes couleurs pour former des motifs ou coloris spéciaux (vitraux contemporains); ou verre float pour l'obtention de motifs en relief (efet diamant).

Verre thermoformé :
Verre plat monté à une température proche de la fusion qui vient épouser le moule fabriqué en matériau réfractaire et usiné selon le motif voulu, la planéité du verre se transforme alors en une oeuvre tridimensionnelle. A cette transformation peut être adjoint un traitement de surface de type émail et même, le collage de différentes plaques de verre.

Verrière :
Surface vitrée de grande dimension située en toiture ou en façade.

Véranda :
Construction vitrée accolée à la construction et permettant l'extension des pièces.

Viabilisé :
Se dit d'un terrain sur lequel les travaux préalables nécessaires à la construction (voirie, réseaux...) ont déjà été réalisés.

Vide sanitaire :
Vide laissé entre le sol et le dessous de la première dalle. Le vide sanitaire doit être d'une hauteur minimale de 20cm et ventilé.

Vitrage :
Ensemble verrier plan.

Vitrage feuilleté :
Ensemble composé de deux glaces polies ou plus intercalées d'une résine.

Vitrage isolant :
Ensemble composé de deux glaces polies et d'un intercalaire métallique formant une lame d'air entre les deux glaces (Vitrage isolant thermique).

Vitrage securit :
Glace polie ayant subie un traitement thermique augmentant sa résistance aux chocs et à la flexion.

Voligeage :
Ensemble de voliges (planches minces en bois) sur lesquelles sont fixées les couvertures des toits.

Vue :
dessin représentant une façon de visualiser le projet; un point de vue. Le plan est l'une d'entre elles, tout comme les coupes, les élévations et les perspectives de toutes sortes.