Une maison dans un village du Gard.

Une maison dans un village du Gard.

Certaines de ces maisons en pierre, dissimulées au creux d’un village typique du Gard, sont des écrins rares qu’il faut découvrir pour recréer un nouveau lieu de vie plus contemporain, plus adapter au monde qui évolue. Ces habitations ont vu, au cours des siècles, bien des occupants. Paysans ou artisans pour les premiers qui les ont bâti, retraités heureux biens des générations après qui les doteront d’internet pour accueillir des petits enfants exigeants ou tout simplement contemporains. Mais ces demeures garderont toujours une âme d’antan. L’histoire continue et je suis fier d’y participer, aussi modestement soit-il.

Un village, un pays.

Un village dans un pays. N’imaginez pas un pays grand comme la France. Dans le Gard, et probablement dans d’autres départements, on appelle un pays un territoire rassemblant quelques bourgades ou villages. Ici nous sommes dans le pays de l’Uzège. Entre Alès et Bagnols sur Cèze, au Nord d’Uzès. C’est un beau petit village, comme il en existe bien d’autres dans ma région, tout en pierre avec sa fontaine et son église. Il est calme, il fait bon y vivre proche des pierres gorgées de soleil.

Une maison en pierre.

La première fois que ses propriétaires m’ont contacté, je m’y suis rendu par les chemins de traverses. Je ne sais pas pourquoi je m’en souvient encore. Un matin clair d’automne, l’étroitesse des routes, les chênes verts de la garigue, le sud de l’Ardèche et ses montagnes qui se devinent au loin, font que cette journée restera gravée dans ma mémoire d’architecte d’intérieur. Et puis, le village. Une petite place et une ruelle pentue avec un nom qui sent la miche de pain de seigle qui cuit dans un four banal.

Et enfin cette maison avec son imposant portail délabré que l’on changera par la suite, sa cour intérieure qui en fait son charme. Je la visite et découvre une rénovation avancée mais anarchique, réalisée petit bout par petit bout. A ce stade, je propose au maître d’ouvrage de réaliser un plan de l’ensemble pour organiser, et le mot est faible, sa rénovation.

Une rénovation architecturale.

Cinq années seront nécessaire pour la rénovation de cette demeure. Non pas parce que les volumes sont importants, mais par le désir du maître d’ouvrage. Occupant la maison en résidence secondaire, il souhaitait organiser les travaux par tranche. Cette organisation lui a permis de profiter de sa maison sereinement pendant l’été.

Mais plus qu’une description longue et fastidieuse, je vous laisse découvrir quelques photos de la maison. Les photos d’ensemble sont bien sûr bannies de cet article par soucis de discrétion.

Chaux et badigeon

Les murs du futur salon sont réalisés à la chaux. Un badigeon de chaux sera appliqué pour donner différentes teintes aux murs. Les plafonds en voutins traditionnels ont été enduits et peints. La pose d’un parquet viendra compléter harmonieusement cet ensemble.

Murs en pierre décroutés et rejointoyés.

Les murs en pierres sont décroutés et rejointoyés. Malheureusement le pied de mur est en très mauvais état et sera donc doublé pour créé une gaine technique. Dans l’idée du maître d’ouvrage, la tablette ainsi réalisé deviendra un support pour cadre photos bien organisés.

Combles : avant et après les travaux.

Démolitions des cloisons, révision de la toiture, réalisation d’un faux plafond, doublage des murs et pose d’un parquet flottant sont les principaux postes de la rénovation de la partie sous rampant. Vous pouvez voir ci-dessous un avant et après travaux.

Une belle coursive mise en valeur.

La coursive surplombant la cour intérieure avait elle aussi besoin d’un rajeunissement. Le plancher est poncé puis traité. La sous face de la toiture couvrant cette même coursive avait également besoin d’une petite restauration simplement pour la mettre en valeur. Les tuiles canal traditionnelles nettoyées créent une harmonie valorisante.

Un escalier qui apporte de la modernité.

Une escalier contemporain mais réalisé avec des matériaux nobles : le bois et le fer. Je l’ai imaginé avec un limon central pour le rendre plus léger au regard mais bien présent. Construit par un artisan maître dans l’art du bois, mais également celui du fer, il est devenu le point focal de la pièce.

Un escalier sur mesure en bois et en fer.
Un escalier sur mesure en bois et en fer.

Les murs à la chaux, un décor simple et valorisant.
Les murs à la chaux, un décor simple et valorisant.

Au cours de mes pérégrinations dans le village j’ai découvert sur la façade d’une maison une belle fresque réalisé par un artiste Nîmois. Elle représente un vieil habitant de plus de 90 ans, un papé comme on dit chez nous. Une inscription y est également portée, je vous la cite : « La mémoire ne se perd pas, elle se raconte ».

Alors j’arrête d’écrire et si un jour nous nous rencontrons… je vous raconterai.

Encadrement d'un fenestron conservé.

Pour découvrir d’autre réalisations, cliquez ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.